LE HUB - Tetra Pak - Les enjeux du processing au packaging pour les professionnels de l'industrie agro-alimentaire Tetra Pak Accueil LE HUB - Tetra Pak

Consommation

Tendances Conso 2016 : Du plaisir authentique à l’assiette connectée

7 décembre 2016

Tendances Conso 2016 : Du plaisir authentique à l'assiette connectée

Le SIAL a confié à KANTAR TNS en synergie avec XTC World Innovation une étude sur les nouveaux comportements alimentaires à travers le monde. Résultat : 4 axes et 13 tendances majeures identifiées.

Découvrir le témoignage vidéo de Xavier Terlet, Président de XTC

Des basiques incontournables

Le plaisir s’impose comme la tendance revendiquée par les consommateurs du monde entier. 77% des Français et des Britanniques apprécient de s’offrir des produits alimentaires comme par exemple une moutarde aux truffes qu’ils considèrent comme de petits luxes. Le produit devient lui-même star en se concentrant sur l’essentiel pour apporter une expérience sensorielle plus intense. Intermarché propose ainsi à travers sa marque Saint Eloi une gamme de purée baptisée justement « L’essentiel », sans additifs ni conservateurs. Autre moyen d’apporter une nouvelle expérience au consommateur, l’art de mixer et d’assembler les formes, les goûts et les textures s’inspirant directement de la mode à l’image du Burger de canard cuit de Prims. La nostalgie de certains produits rassurants et protecteurs se traduit par des packagings revisités, plus glamours, qui racontent des techniques de fabrication ou de préparation éprouvées. Illustration avec le Tartare de Mémé Henriette aux algues, potimarron et châtaigne de Christine Le Tennier.

Des produits plus sains, plus authentiques, plus locaux

Quelle que soit la région du monde, les consommateurs effrayés par les scandales alimentaires accordent une attention croissante à l’origine des produits. 79% des Français interrogés lors de l’étude sont ainsi persuadés que l’alimentation est en mesure de générer des risques pour la santé. Le packaging joue alors un rôle majeur pour les rassurer. 2/3 des Français, Allemands et Espagnols, Russes et Asiatiques favorisent les produits locaux avec comme traduction le développement d’innovations comme les sauces tomate au vin rouge AOP ou chèvre AOP. Les produits bruts – par opposition à ceux trop transformés – sont aussi plébiscités. Le « raw food » valorise des ingrédients crus, à l’aspect sauvage qui incarnent une garantie d’authenticité. Autre tendance très positive, l’aspiration à des produits naturellement bénéfiques qui contribuent à se maintenir en forme tout en apportant un réel plaisir à consommer sainement. C’est le cas de la quiche vegan de la Table de Léontine ou de la Cave à Viande de Puigrenier, une sélection de viandes maturées sur os pendant 21 jours minimum en chambre froide.

Allier alimentation et durable

81% des consommateurs jugent important d’acheter des produits plus respectueux de l’environnement. Ils revendiquent aussi une réduction du gaspillage. La marque Re-Belle propose ainsi des confitures réalisées à partir de fruits et légumes invendus collectés auprès de marchés et supermarchés. Le bien-être animal devient lui aussi un enjeu avec 77% des consommateurs qui jugent ce point important, et une moyenne encore plus forte dans les pays européens, comprise en 81 et 87%. L’impact de l’environnement demeure néanmoins à relativiser. Ce critère est situé au 14e rang en France parmi les 15 principaux leviers encourageant l’achat.

L’assiette connectée

Si internet est désormais partout, il demeure peu présent dans le domaine alimentaire. Des initiatives se développent néanmoins un peu partout à travers le monde, en particulier en Chine et en Asie du sud-est où l’usage des sites marchands dans l’alimentaire est bien plus répandu. Et les mentalités évoluent rapidement puisque 4 consommateurs sur 10 souhaiteraient utiliser une imprimante 3D alimentaire. Ce mouvement est particulièrement marqué en Asie, au Moyen-Orient et en Espagne. Trois tendances s’inscrivent dans le cadre de l’assiette connectée :
1) la transparence pour informer sur l’origine des ingrédients,
2) les nouvelles technologies comme moyen de produire ou de personnaliser les aliments,
3) l’accès à des données liées à la santé (calories, teneur en graisse, information nutritionnelle, pesticides…).

© Tarateyna / Andy Devriendt / Source : © XTC World Innovation et KANTAR TNS pour SIAL 2016

Plus d’informations, plus d’innovations, plus de services, contactez nous