LE HUB - Tetra Pak - Les enjeux du processing au packaging pour les professionnels de l'industrie agro-alimentaire Tetra Pak Accueil LE HUB - Tetra Pak

Consommation

Les Drives changent l’emballage

30 juin 2015

Les Drives changent l'emballage

Malgré un ralentissement de la croissance, le Drive continue de séduire les consommateurs. Si les enseignes s’adaptent, les industriels doivent également plancher sur des emballages plus adaptés.

Jusqu’où iront les « Drives » ? En avril 2015, la France recensait au total 3 428 unités selon Nielsen. Conséquence de l’extension de l’offre, les ventes en valeur dans ce format s’envolent de + 25 % depuis le début de l’année, toujours selon Nielsen. Certes, une étude de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) prévoit un ralentissement de la croissance en 2015 (50 nouvelles unités attendues) et relève des fermetures dans des zones saturées. Reste que près de 6,3 millions de foyers s’y sont déjà convertis selon le cabinet Kantar. Essentiellement de jeunes ménages, avec ou sans enfants, appartenant aux classes moyennes et supérieures et vivant dans les grandes agglomérations en région.

Gain de temps et d’argent

Un tel succès ne doit rien au hasard mais tout à la demande des consommateurs qui préfèrent faire leurs courses sur Internet et les récupérer sur le parking. Leurs motivations selon une étude du cabinet Kantar ? 89 % des sondés estiment que le « Drive » leur fait économiser du temps mais aussi de l’argent. Pour 63 % des interviewés, ce système leur évite les tentations des achats d’impulsion puisqu’ils n’ont plus à arpenter les linéaires. Subsistent cependant des inconvénients. 79 % des répondants citent le fait que le Drive ne permette pas de toucher ni de voir les produits alimentaires comme une raison majeure pour y renoncer, explique Mylène Larochelle, chargée d’études de l’Observatoire Yuseo qui a réalisé une étude sur le Drive.

De nouveaux défis pour l’emballage

Ce format pose, enfin, de nouveaux défis sur le plan de l’emballage. Les distributeurs comme Leclerc Drive, qui mettaient les achats dans des sacs en plastique renforcés, consignés et réutilisables, constataient que les clients les leur retournaient souvent salis. Ce qui crée des problèmes d’hygiène et de frais de nettoyage. Système U, qui livrait les courses dans des sacs à usage unique en plastique, n’en était pas plus satisfait pour des raisons environnementales. Les deux distributeurs en sont venus récemment à la conclusion qu’ils avaient intérêt à privilégier pour les Drives les sacs en papier kraft à usage unique. Ces sacs facilitent en effet le travail des préparateurs de commande grâce à leur fond carré et améliorent le bilan environnemental puisque le matériau est recyclable et biodégradable. « Nous avons décidé de nous convertir pour des raisons environnementales et pratiques au kraft et cette décision vaut pour nos 600 Drives », confirme Thierry Desouches, Directeur de la Communication de Système U. L’essor des Drives va donc profiter aux sacs en kraft côté distributeurs.

De leur côté les industriels de l’agro-alimentaire vont être poussés à innover dans la forme de leurs packagings. « Les industriels vont devoir tenir compte du fait que de plus en plus de consommateurs feront leur choix en surfant sur leur ordinateur, voire leur smartphone. Or certains produits, comme les pâtes à tarte, à cause de leur forme, se voient mal à l’écran », observe Thierry Desouches. Pour les Category Managers de Tetra Pak « La diversité des formats d’emballages et des solutions de suremballage du portefeuille de Tetra Pak, nous permet de proposer aux distributeurs des solutions adaptées à ce nouveau mode d’achat en ligne ». Enfin, les marques de snacking dont l’emballage est conçu pour faciliter l’achat d’impulsion près des caisses vont devoir elles aussi se poser des questions consécutives à l’essor du Drive.

Luc Tribel © AdC

Plus d’informations, plus d’innovations, plus de services, contactez nous